L'essentiel de l'actualité

Affaire Madinatou Salam : 10 Thiantacones auraient bénéficié de la grâce du Président Macky Sall..

0 13
Condamnés à 15 ans de travaux forcés dans l’affaire du double meurtre de Madinatoul Salam, 10 Thiantacones auraient bénéficié de la grâce du Président Macky Sall.
 
Cheikh Faye, Serigne Khadim Seck, Mamadou Hanne dit ‘’Pape’’, Demba Kébé, Aziz Mbacké Ndour, Serigne Saliou Barro, Pape Ndiaye, Ablaye Diouf, Alassane Ndiaye, Samba Ngom, Mame Balla Diouf, Mamadou Guèye, Aliou Diallo, Al Demba Diallo, Momar Talla Diop, Samba Fall, Mouhamed Sène, Adama Sow et Aly Diouf ont été condamnés d’avoir, le 22 avril 2012, formé une association ou établi une entente dans le but de préparer ou de commettre un ou plusieurs crimes ou délits.
 
Ils ont été jugés le 23 avril 2019 à la chambre criminelle du tribunal de grande instance de Mbour, puis condamnés à diverses peines. Après 10 ans de réclusion criminelle, les condamnés ont été libérés grâce au Président Macky Sall. 
 
Pour rappel, hormis leur guide religieux Béthio Thioune, qui était absent pour des raisons de santé, les dix-neuf autres accusés avaient comparu, au tribunal de grande instance de Mbour, pour répondre des délits de meurtre avec usage d’acte de barbarie, complicité desdits homicides aggravés et association de malfaiteurs, recel de cadavres, inhumation sans autorisation administrative, non dénonciation de crimes, détention d’armes sans autorisation et de recel de malfaiteurs. 
 
Rappel des faits
 
Pour rappel, Bara Sow, accompagné d’une forte délégation, s’était rendu à la résidence de Cheikh Béthio Thioune pour renouveler son allégeance à son marabout qui l’avait banni des siens. Ils sont arrivés devant le domicile de Béthio, entonnant des ‘’khassaides’’. Mais, rapidement, des échauffourées ont éclaté, au cours desquelles Bara Sow a été extirpé de la foule et introduit dans la résidence de Béthio Thioune. Là-bas, il a été sauvagement battu, avant d’être jeté comme un malpropre. Puis, des talibés sont sortis de la résidence, armés de gourdins et de coupe-coupe. Ils ont pris en chasse les accompagnants de Sow. Sur ces entrefaites, quatre coups de feu ont été tirés. L’un atteint Babacar Diagne qui s’est affalé.
 
Les talibés ont caché les deux corps derrière la maison de leur guide. Ils ont attendu la tombée de la nuit, pour enterrer les corps. L’arme à feu a été dissimulée sur un chantier de leur guide qui, selon leurs dires, n’a pas été informé de ces faits.
 
Il avait été notifie à Bara Sow une interdiction formelle de se présenter à Madinatoul Salam. L’ordre de ne plus admettre Bara Sow dans les résidences était donné. Cette décision s’explique du fait que Bara Sow était un dissident qui avait un comportement injurieux envers Serigne Saliou Mbacké et sa famille selon les dires.
 
Le jour des faits, bien qu’il y ait eu bagarre, des jets de pierres, une course-poursuite, l’utilisation d’armes (machettes, gourdins, etc.) puis meurtre et enterrement sans autorisation, aucun des accusés n’a reconnu, avoir donné un coup à Bara Sow, ni tiré sur Babacar Diagne. 
 
A l’époque, le procureur Youssoupha Diallo avait requis, les travaux forcés à perpétuité contre Béthio Thioune, Cheikh Faye, Serigne Khadim Seck, Demba Kébé, Pape Ndiaye, Ablaye Diouf, Alassane Ndiaye, Mame Balla Diouf, Mamadou Guèye, Aliou Diallo, Al Demba Diallo, Momar Talla Diop, Samba Fall, Mouhamed Sène, Adama Sow et Aly Diouf. Concernant le guide des Thiantacounes, absent du territoire, le procureur avait demandé un contrôle judiciaire suivi d’un mandat d’arrêt. Ils avaient bénéficié de peines diverses.
 
Au lendemain de sa condamnation, Cheikh Béthio Thioune a tiré sa révérence. Actuellement, tous les Thiantacones qui étaient impliqués dans cette affaire sont désormais libres. Car, certains d’entre eux avaient été libérés entre-temps parce qu’ils avaient purgé leur peine.
SOURCE : SENEWEB
Leave A Reply

Your email address will not be published.