19 juin 1989/ 19 juin 2017, 28 ans déjà que nous a quitté Cheikh Abdoul Lahad Mbacké, le véridique, le bâtisseur, 3em Khalife du Mouridisme.

0
300
19 juin 1989/ 19 juin 2017, 28 ans déjà que nous a quitté Cheikh Abdoul Lahad Mbacké, le véridique, le bâtisseur, 3em Khalife du Mouridisme.
19 juin 1989/ 19 juin 2017, 28 ans déjà que nous a quitté Cheikh Abdoul Lahad Mbacké, le véridique, le bâtisseur, 3em Khalife du Mouridisme.

 » Priez pour lui afin qu’Allah lui accorde longue vie car, en lui, je place un espoir immense.  » Disait Cheikhoul Khadim lorsqu’on lui annonçait en 1914 la naissance de Serigne Cheikh Abdoul Lahad.

Baye Lahat comme on l’appelait affectueusement fut d’un charisme et d’un pragmatisme à la mesure des espoirs de son illustre Père et Maître.
Une opinion très répandue est que, si le Coran pouvait s’incarner sous une figure humaine, il aurait, à coup sûr, emprunté les traits de Serigne Abdoul Ahad.

Autant le Coran est la VÉRITÉ suprême, autant Baye Lahat avait élevé au rang de sacerdoce la pratique de la vérité.

L’imaginaire populaire a gardé de lui le souvenir d’un homme sobre dans sa gestuelle et dans sa vêture, très convivial dans sa courtoisie et sa serviabilité envers son prochain, mais opiniâtrement arc-bouté sur la Vérité et la justice.

Il était connu que, personne, pût-il s’agir de la plus haute autorité qu’on puisse imaginer ou du parent le plus proche, ne saurait trouver grâce auprès de lui ou compréhension protectrice, s’il est dans le tort.

Orateur hors paire, homme de sciences exceptionnel, visionnaire et bâtisseur. C’est avec lui que la grande mosquée de Touba est devenue en perpétuelle chantier de modernisation, qu’il fit un joyaux. La grande bibliothèque Khadimoul Rassoul de Touba, le grand marché OCASS, des routes et autoroutes, la Rocade, Aynourahmati, l’eclairage de Touba, la clôture des cimetières, l’urbanisation de Touba, l’hôpital de Touba, la gendarmerie spéciale de Touba, le keur Serigne Touba entre autres sont parmi ses œuvres. D’ou son légitime surnom de Bâtisseur.

Il chassa de Touba, vendeurs de d’illusions (Diwankatt), les contrebandiers, et y imposa une réglementation conforme au statut spécial de Sainte de Touba en y interdisant, la drogue, la cigarette, l’alcool, musique,.. et autres pratiques obscènes.
……..
Bref on peut dire sans conteste que Serigne Abdoul Lahat est l’artisan du Mouridisme sinon celui de la ville Sainte de Touba, sous son statut et sa structuration actuel.
Ce qui est une confirmation du présage de Cheikhoul Khadim.
Yall na YALLA yook ayy leeram tee tass nu ci barkéém.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here