mboro10  
Publié le: ven, avr 12, 2013

Débat sur l’homosexualité : Macky Sall siffle la fin

Reseaux sociaux
Tags

Les organisations de la société civile et les partis politiques en avaient fait depuis quelques temps leur cheval de bataille. Ils avaient voulu entendre le président Macky Sall se prononcer clairement et de façon définitive sur la question de l’homosexualité. Celui-ci a profité du dernier conseil des ministres pour mettre un terme un débat.

L’Etat n’jamais envisagé de dépénaliser l’homosexualité. C’est l’assurance faite par le chef de l’Etat. Le président Macky Sall a ainsi sifflé la fin de la récréation et couper court à toutes les conjectures qui alimentaient ce débat sur la dépénalisation. En effet, depuis la réunion secrète d’homosexuels d’une vingtaine de nationalité dans un hôtel de la place, le débat sur la dépénalisation de l’homosexualité avait été mis sur la place publique. Aujourd’hui Macky a affirmé, selon le communiqué du conseil des ministres, «exclure totalement sous son magistère, une telle option». Poursuivant le communiqué note que le chef de l’Etat a «a réitéré son ancrage dans nos valeurs culturelles de base qui ne peuvent s’accommoder d’une option de dépénalisation de l’homosexualité».

Sur un autre plan, Macky Sall a «souligné l’impératif d’adaptation continue de l’Administration aux enjeux stratégiques d’un monde en perpétuelle mutation». A ce sujet, il a d’ailleurs demandé au gouvernement de «s’imposer une exigence de résultats dans l’administration, afin de consolider la performance de l’Etat». Car il reste conscient de «l’enjeu fondamental que constitue l’efficacité dans la mise en œuvre des politiques publiques, en insistant sur la qualité de la dépense publique».

 

228_thiesUne telle option ne saurait être possible sans l’application du Schéma Directeur de la Réforme de l’Etat sous le format d’un Schéma Directeur de Modernisation de l’Action Publique (SDMAP). Un document qui sera une sorte de bréviaire pour «fixer le cadre stratégique de la modernisation de l’administration sous l’angle de la simplification des procédures d’offre de services publics et de la déconcentration du processus décisionnel pour le rapprocher de la demande». Ce qui du reste à pousser le président de la République à «demander au Premier Ministre de s’assurer de la finalisation de la charte de la qualité du service public», avant  d’insister «sur la nécessité impérieuse de rendre opérationnelle, la Commission d’Evaluation des Politiques et Programmes Publics».

Dans l’optique d’une relance de l’économie nationale, Macky veut porter le taux de croissance à 7% à partir de 2015. Une option qui selon lui,  permettra au Sénégal e s’engager «dans la voie de l’émergence économique».

Souleymane KANE

Lesenegalais.net

L'auteur

Plugin from the creators ofBrindes :: More at PlulzWordpress Plugins