Accueil Blog

Suite aux dangers des poteaux électriques à terre, l’Association Touba Ca Kanam dans le bureau du chef d’agence principale de la Senelec de Touba.

0

Suite aux dangers des poteaux électriques à terre, l’Association Touba Ca Kanam dans le bureau du chef d’agence principale de la Senelec de Touba.

Contribution de Serigne Mame Bara au Ndigueul du Khalif General de Mourides, pour promouvoir l’enseignement de Cheikhoul Khadim.

0

Contribution de Serigne Mame Bara au Ndigueul du Khalif General de Mourides, pour promouvoir l’enseignement de Cheikhoul Khadim.

Le Chef d’Agence de la Senelec de Touba a reçu une forte délégation de TOUBA CA KANAM…..,pour une discussion sur les problèmes d’électricité vécus par les populations.

0

Aujourd’hui, l’Association Touba Ca Kanam a eu une rencontre exceptionnelle avec le chef d’agence principal de la SENELEC de Touba, pour discuter et échanger avec lui sur certains points concernant l’électricité de la ville. Partant de cette idée, la délégation de TCK a fait savoir au chef d’agence qu’un reportage instructif a été réalisé sur les poteaux électriques qui tombent constamment au niveau des grandes artères de la ville de Touba sans aucune intervention rapide venant de la SENELEC. Ainsi, il nous a rassuré que toutes les mesures nécessaires ont été prises  pour régler définitivement cette situation. D’ailleurs, tous les poteaux en bois vont être changés car la SENELEC dispose actuellement de 1000 poteaux cimentés. Pour ce qui est de notre dépendance au niveau de la Région de Thiès, nous allons rencontrer le Directeur Général de la SENELEC dans les plus brefs délais pour solliciter une délégation au niveau de la ville de Touba . Mais n’empêche l’agence de la SENELEC de Touba va accueillir bientôt un nouveau service technique capable de répondre efficacement aux besoins des consommateurs de la ville sans l’assistance technique de la SENELEC de Thiès.

En ce qui concerne l’éclairage Public de la ville, une rencontre tripartite ( Mairie_Touba Ça Kanam_ SENELEC) sera organisée pour essayer de trouver des solutions innovantes.

CONFUSION ENTRE MOURIDES À THIÈS/ La famille de Serigne Saliou Touré a présenté ses excuses au Khalife

0

C’est une forte délégation dépêchée depuis la capitale du Rail qui s’est rendue, ce lundi, à Touba pour rencontrer le Khalife Général des Mourides. Des membres de la famille de Serigne Saliou Touré sont, en effet, venus présenter leurs excuses suite à la confusion ayant conduit à des petites échauffourées entre Mourides Thiéssois. Sous la conduite de Serigne Cheikh Touré, les émissaires ont, symboliquement, attaché des cordes autour de leur cou pour manifester leur regret par rapport aux incidents avant de signaler leur totale soumission aux décisions du Patriarche de Darou Miname.

En effet, tout est parti d’un malheureux malentendu ayant provoqué des réactions désagréables.

Serigne Moustapha Lakram Mbacké et sa délégation envoyée par Serigne Mountakha Mbacké à Thiès ont été rabroués par des disciples de Serigne Saliou Touré, arguant tout tout haut que nul ne peut apporter des modifications quant à l’architecture Mouride préétabli faisant de leur guude religieux le représentant du Khalife Général des Mourides dans cette partie du Sénégal.

Au moment où ces lignes sont écrites, Serigne Mountakha Mbacké a fini de faire une déclaration pour tirer au clair cette affaire. Dakaractu vous revient incessamment.

TOUBA / LE KHALIFE SUR LA CONFUSION À THIÈS : « L’humiliation qu’on a fait subir à Serigne Moustapha Abdou Lakram constitue un énorme affront contre moi et contre Serigne Touba »

0

Touba : déclaration du khalif général des mourides , sur la situation à Thiés.TOUBA / LE KHALIFE SUR LA CONFUSION À THIÈS : « L’humiliation qu’on a fait subir à Serigne Moustapha Abdou Lakram constitue un énorme affront contre moi et contre Serigne Touba »
vous parlait tantôt d’une déclaration du Khalife Général des Mourides sur la confusion qui a eu lieu à Thiès entre talibés Mourides, plus précisément entre disciples de Serigne Saliou Touré et membres de la délégation conduite par Serigne Moustapha Abdou Lakram ( porteur d’un message du Patriarche de Darou Miname ). Pour une fois, l’on a vu un Serigne Mountakha Mbacké Bassirou visiblement très remonté contre ceux qui ont malencontreusement rabroué son émissaire jusqu’à lui infliger une humiliation. Cette humiliation, le Khalife a préféré se l’approprier non sans faire part de toute sa désolation.

 » Une délégation est venue ici m’entretenir de la situation de léthargie qui prévaut à Thiès. Je leur ai demandé d’aller se concerter pour me revenir afin que je valide leur choix à travers un ndigël. Pour aller personnellement aux nouvelles, j’ai envoyé Serigne Moustapha Mbacké Ibn Serigne Abdou Lakram. Mais, c’est avec déception que j’ai appris qu’il a été humilié. Des gens lui ont fait subir un affront énorme. Au-delà de sa personne, c’est moi-même qui ai été humilié. Et, étant donné que je n’existe pas, c’est Serigne Touba qui peut se sentir offensé.  », dira-t-il substantiellement.

Serigne Mountakha Mbacké de poursuivre son discours montrant la voie qu’il fallait emprunter pour éviter cette tragédie.  » Quoi qu’il puisse arriver, il faut rester serein, courtois, bien éduqué et privilégier le dialogue. Tout peut se régler si l’on se conduit en bon talibé.  »

Il faut noter que tout est parti d’une confusion savamment entretenue née d’une information relayée et selon laquelle de gens auraient manœuvré pour amener Serigne Mountakha Mbacké Bassirou à introniser une autre personne  » représentant du Khalife Général des Mourides dans la capitale du Rail en remplacement de Serigne Saliou Touré dont l’âge est jugé avancé. Les incidents avaient eu lieu ce week-end au sein de la mosquée mouride dite  » Jaakay Mouride.  »

Touba, le danger des poteaux électriques.

0

Touba, le danger des poteaux électriques.

TOUBA CA KANAM : SOCIALE TABASKIE 2018

0

TOUBA CA KANAM : SOCIALE TABASKIE 2018

Politique à Touba : Sidy Seck ,un des premiers militant de l’APR sort de son mutisme.

0

Politique à Touba : Sidy Seck ,un des premiers militant de l’APR sort de son mutisme.

Magal de Darou Salam: Mame Cheikh Anta, un érudit à la base solide.

0

Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE, plus connu sous le nom de Mame Cheikh Anta MBACKE ou de Borom Gawane vit le jour à Porokhane, dans le Rip. Sur la date de sa naissance, les sources ne s’accordent pas. D’aucun disent 1861, d’autres 1863.

Mame Cheikh Anta est issu du même père que Cheikhoul Khadim, c’est à dire de Serigne Momar Anta Sally. Sa mère, Sokhna Anta Ndiaye MBACKE était une cousine de la vertueuse Sokhna Diarra BOUSSO. A l’instar de ses frères, il a reçu une éducation islamique très solide. Il a appris le Coran et es sciences religieuses auprès des maîtres très célèbres de la trempe de Cheikh Abdourahmane LÔ.

Et Serigne Mame Mor Diarra. Mame Cheikh Anta entretenait des rapports très étroits avec Cheikh Ahmadou Bamba son frère et maitre spirituel. Il lui était soumis à l’instar de tous les disciples et lui vouait une obéissance totale. Il était en perpétuelle quête de son agrément. Son attachement sincère au maitre ainsi que la formation solide acquise ont fini par faire de lui un homme de confiance alors qu’il était encore relativement très jeune. La parfaite illustration de cette confiance se lit à travers la cité de Darou Salam que son maitre lui a légué ainsi que près d’une centaine de disciples.
Dans la recherche de gain licite, Mame Cheikh Anta MBACKE s’est employé à acquérir une fortune qu’il a ensuite mise au service de la communauté. Fortune, qu’il a toute sa vie durant mise au service de l’Islam. Pour le service du Cheikh, il ne reculait devant aucun moyen financier pour atteindre son objectif. Son attachement indéfectible à son Cheikh ne l’a t il pas amené à se déplacer lui même jusqu’au Gabon pour lui rendre visite pendant son exil ? N’a t-il pas utilisé sa fortune pour financer tout un pèlerinage à la Mecque pour satisfaire une ambition que Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul n’a pas eu l’occasion de réaliser ?

L’hospitalité légendaire dont il a fait montre en accueillant son Maitre à Darou Salam en 1902 après près de huit années passées en exil au Gabon est l’expression parfaite de son affection pour son maître. Aujourd’hui la famille de Mame Cheikh Anta commémore ce retour de Cheikh Ahmadou Bamba à son domicile de Darou Salam. Retour triomphal qui marque l’échec la politique de l’administration coloniale qui au conseil privé, en 1895, avait pris la résolution de l’exiler jusqu’à ce que l’agitation causée par ses enseignements soit oubliée au Sénégal.

Cette agitation est loin d’avoir été oubliée car rien que pour l’hospitalité offerte à son arrivée à Darou Salam, Borom Gawan a immolé 10 taureaux chaque jour pendant 10 jours et les disciples de partout ont convergé vers leur maitre. Borom Gawaan a été rappelé à Dieu en mai 1941 à Darou Salam où se trouve son mausolée. Puisse DIEU augmenter ses lumières.Touba infos

RADIOS

Block title