Magal de Darou Salam: Mame Cheikh Anta, un érudit à la base solide.

0
392

Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE, plus connu sous le nom de Mame Cheikh Anta MBACKE ou de Borom Gawane vit le jour à Porokhane, dans le Rip. Sur la date de sa naissance, les sources ne s’accordent pas. D’aucun disent 1861, d’autres 1863.

Mame Cheikh Anta est issu du même père que Cheikhoul Khadim, c’est à dire de Serigne Momar Anta Sally. Sa mère, Sokhna Anta Ndiaye MBACKE était une cousine de la vertueuse Sokhna Diarra BOUSSO. A l’instar de ses frères, il a reçu une éducation islamique très solide. Il a appris le Coran et es sciences religieuses auprès des maîtres très célèbres de la trempe de Cheikh Abdourahmane LÔ.

Et Serigne Mame Mor Diarra. Mame Cheikh Anta entretenait des rapports très étroits avec Cheikh Ahmadou Bamba son frère et maitre spirituel. Il lui était soumis à l’instar de tous les disciples et lui vouait une obéissance totale. Il était en perpétuelle quête de son agrément. Son attachement sincère au maitre ainsi que la formation solide acquise ont fini par faire de lui un homme de confiance alors qu’il était encore relativement très jeune. La parfaite illustration de cette confiance se lit à travers la cité de Darou Salam que son maitre lui a légué ainsi que près d’une centaine de disciples.
Dans la recherche de gain licite, Mame Cheikh Anta MBACKE s’est employé à acquérir une fortune qu’il a ensuite mise au service de la communauté. Fortune, qu’il a toute sa vie durant mise au service de l’Islam. Pour le service du Cheikh, il ne reculait devant aucun moyen financier pour atteindre son objectif. Son attachement indéfectible à son Cheikh ne l’a t il pas amené à se déplacer lui même jusqu’au Gabon pour lui rendre visite pendant son exil ? N’a t-il pas utilisé sa fortune pour financer tout un pèlerinage à la Mecque pour satisfaire une ambition que Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul n’a pas eu l’occasion de réaliser ?

L’hospitalité légendaire dont il a fait montre en accueillant son Maitre à Darou Salam en 1902 après près de huit années passées en exil au Gabon est l’expression parfaite de son affection pour son maître. Aujourd’hui la famille de Mame Cheikh Anta commémore ce retour de Cheikh Ahmadou Bamba à son domicile de Darou Salam. Retour triomphal qui marque l’échec la politique de l’administration coloniale qui au conseil privé, en 1895, avait pris la résolution de l’exiler jusqu’à ce que l’agitation causée par ses enseignements soit oubliée au Sénégal.

Cette agitation est loin d’avoir été oubliée car rien que pour l’hospitalité offerte à son arrivée à Darou Salam, Borom Gawan a immolé 10 taureaux chaque jour pendant 10 jours et les disciples de partout ont convergé vers leur maitre. Borom Gawaan a été rappelé à Dieu en mai 1941 à Darou Salam où se trouve son mausolée. Puisse DIEU augmenter ses lumières.Touba infos

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here