TOUBA / SERIGNE MBACKÉ MARA : ‘ Les déchets tirés des fosses sceptiques des hôpitaux déversés à tort et à travers dans la ville, constituent le pire danger contre la santé des populations ‘

0
419

Serigne Mbacké Mara de  » Solidarité Sans Frontières   » pour dénoncer ce  »  laxisme noté dans la vidange des fosses sceptiques, surtout celles des différents hôpitaux de la cité religieuse.  »

Pour le Chef religieux, les populations de la ville sainte sont en permanence confrontées, toutes les  veilles de magal, à un danger qui peut irrémédiablement nuire à leur santé. Il s’agit selon lui, de ces camions de vidange, sans couvercle, qui se chargent de vider les fosses sceptiques et qui déversent une bonne partie de leur charge en pleine de ville.

 » Voilà une habitude qu’il nous faut combattre absolument et ce, de la manière la plus prompte. Nul n’ignore que les déchets des fosses sceptiques contiennent des microbes. Et quand il s’agit de déchets qui proviennent des hôpitaux, c’est encore plus dangereux. Seulement, les camions déversent en partie, leur cargaison en cours de routes obligeant les populations à respirer de l’air on ne peut plus pollué, obligeant aussi les enfants à jouer sur les déchets. Jusque-là, personne ne dit rien. Nous avons besoin que les camions soient fermés hermétiquement et que les déchets solides, incinérables,  soient séparés des déchets liquides qui doivent être jetées très loin des populations  », dira Serigne Mbacké Mara à l’assistance. Il invitera les autorités à prendre leurs responsabilités face à ce qu’il considère comme étant un  » laxisme  » capable de causer énormément de tort aux familles des quartiers périphériques de Touba.

Prenant la parole dans ce sens, Serigne Ousmane Mbacké axera plus son intervention sur le nombre de rotations que les camions affrétés devront faire une dizaine de jours avant le magal, estimant  qu’il faudra augmenter le ratio habituel pour une meilleure efficacité de leurs services…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here