«Rassure» en tournée : Youssouph Mbow cherche 65000 signatures pour Khalifa Sall

0
131

Un nouveau concept voit le jour pour soutenir la candidature du maire de Dakar Khalifa Sall. Il s’agit du mouvement dénommé « Rassemblement pour la solidarité et l’unité dans  la République »(Rassure).Dirigé par Youssouph Mbow, l’objectif de cette structure est de porter le combat pour la libération de Khalifa Sall et la recherche de 65 000 signatures pour viabiliser sa candidature en vue de la présidentielle de 2019.

Même condamné à 5 ans de prison  ferme, Khalifa Sall le maire de Dakar n’en désarme pas pour autant pour sa candidature à la prochaine présidentielle. En effet pour  le coordonnateur du « Rassemblement pour la solidarité et l’unité dans la République »(Rassure), Youssouph Mbow, le combat pour la libération de l’édile de la capitale ne fait que commencer. Cette structure qui a tenu une conférence de presse, hier, au siège de Mankoo Taxawu Senegal (Mts) a mis sur pied son plan de guerre pour permettre à Khalifa Sall d’être candidat à la prochaine présidentielle, rapporte SourceA. Selon nos confrères, l’objectif de cette plateforme est de « mettre en place une rédaction alternative, afin de permettre au prisonnier le plus célèbre du Sénégal d’avoir un programme en 2019 ». « Rassure »compte ainsi sillonner tout le pays  à la recherche de 65000 électeurs qui vont accepter de parrainer le maire de Dakar. Egalement cette plateforme va porter le combat pour la libération du principal challenger de Macky Sall  mais aussi de Barthélémy Dias, injustement  arrêté et pris en otage par un régime aux abois, qui considère que, dans ce pays, les citoyens n’ont pas le droit de dire ce qu’ils pensent, martèle Youssouph Mbow. Pour ce faire, ce dernier et ses camarades comptent marcher demain vendredi, à la Place de la Nation, ex-Place Obélisque avec ou sans autorisation car, précise-t-il, la Constitution leur autorise de battre le macadam. En ce qui concerne le parrainage, le coordonnateur de « Rassure » est d’avis que Macky ne cherche qu’à écarter des candidatures sérieuses susceptibles de redresser le pays. S’agissant de la crise scolaire, M. Mbow indique que les enseignants doivent faire de la lucidité, pour sauver l’année scolaire, parce que Macky Sall va perdre en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here