MOUSTAPHA CISSÉ LÔ :  » Macky Sall était fui comme le diabète et le choléra… Il ne gagnera jamais Touba avec qui que ce soit si je ne suis pas d’accord ‘

0
864

Un meeting qui a démarré sous les chapeaux de roue, mais qui a fini en queue de poisson… La rencontre de Kaïré Ndao (département de Mbacké) initiée par Moustapha Seck a, en effet, réussi en terme de mobilisation, avant de se terminer dans la confusion à cause d’un échange regrettable entre le jeune Diène Guèye, favorable à l’ambassadeur itinérant Pathé Diakhaté, et l’honorable député et ancien coordinateur de  l’Apr Moustapha Cissé Lô.
Visiblement très remonté de sentir que beaucoup trop d’égards et d’importance étaient accordés à Pathé Diakhaté, Cissé Lô est subitement sorti de ses gonds pour convoquer l’histoire de son compagnonnage avec le Président Macky Sall, asséner ses vérités et brandir des menaces.

 » C’est lorsque Macky Sall était fui comme s’il était le diabète ou le choléra que je l’ai porté. Je l’ai amené chez tous les chefs religieux dont Serigne Saliou Mbacké, Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké. Serigne Abdou Samad m’a récemment appelé au téléphone pour me demander si Macky Sall se rappelle lorsque Serigne Bara lui posait la question de savoir s’il se garderait d’oublier tout ce que je faisais pour lui une fois au pouvoir. Qui ne veut pas que l’histoire ne soit point rappelée, regrette certainement sa position d’alors et se reproche certainement quelque chose.  »

Moustapha Cissé Lô de poursuivre son réquisitoire sans mâcher ses mots :  »   Quand j’étais avec Macky Sall, personne ne voulait de lui. C’est moi qui prenais mes 5.000 francs et mes 10.000 francs. Et tout le  monde, sans exception aucune, s’agglutinait derrière moi. Aujourd’hui, il est facile de dérouler le tapis à d’autres personnes que moi. Mais ces personnes là, n’eût-été mon soutien, seraient restées à vie anonymes dans le milieu de la politique.  »

S’adressant au jeune Républicain qui, quelques minutes plus tôt, a semblé astucieusement dans son discours le minimiser au profit de Pathé Diakhaté, il dira sans détours ceci :  » Je ne suis pas d’accord avec toi Diène Guèye. C’est moi qui t’ai amené à la Mecque alors que tu étais avec d’autres jeunes de ton rang dans le parti. Je me suis arrangé pour que tu fasses partie de la commission du Pèlerinage. Le parti ne te connait même pas. Celui qui trahit trahira. J’ai donné ici 60 mille voix en tant que coordinateur au Président Macky Sall. J’ai organisé un meeting. Wade était à Darou Salam.  Macky Sall n’osait pas descendre de son véhicule. Il ne m’avait donné que deux millions alors que moi j’y avais investi une trentaine de millions de francs. Je le dis haut et fort. Ces dernières législatives que nous avons perdues, j’ai dégainé plus de 100 millions de francs. J’ai convoyé à la Mecque plus de 50 personnes. Allez demander à Macky Sall le nombre de billets qu’il m’a offert. Cela fait trois ans que je n’ai reçu aucun billet de lui alors qu’il en distribue. Écoutez ! Arrêtez vos salades ou je vais parler et faire des révélations. Je vous entends parler de Pathé Diakhaté. Lui et les autres avaient fui pendant les périodes de braise. C’est facile de se faire une amitié avec un Président suite à des deals. Moi je donne de mon argent.  »

Moustapha Cissé Lô de passer à la vitesse supérieure et de brandir une menace guère voilée.  » Macky Sall ne gagnera Touba avec qui que ce soit si je ne suis pas d’accord. Il ne gagnera jamais ici sans moi. C’est moi qui détiens la clef qui pourra lui faire gagner Touba. Je le dis et je ne reviendrai plus sur ça. Je le dis devant les médias et je mets en garde le Président. S’il veut gagner au premier tour, il devra s’adresser à moi. Toutes ces personnes dont les noms sont fait mention ici n’ont pas la solution. La politique ce n’est pas rester chez soi, distribuer de l’argent, procéder par des deals, débiter des mensonges. Si ce n’était pas moi, cette loi sur le parrainage n’aurait connu aucun succès. Les députés qui sont là-bas ne pouvaient pas avoir de solution. J’ai apporté la solution parce que je suis avec le Président Macky Sall. Ce n’est pas votre Pathé Diakhaté qui aurait réglé ce genre de question. Arrêtez ce débat…  »

Pour clôturer son long discours, Moustapha Cissé Lô dira que son ambition est de remplacer ultérieurement le Président de République, alors que jamais au grand jamais le sieur Pathé Diakhaté n’osera revendiquer une telle prétention.

Il faut noter que des jeunes appartenant aux deux camps ont failli échanger des coups de poing, mais heureusement que le pire a pu être évité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here