CHEIKH MBACKÉ SAKHO À TOUBA – ‘ J’étais venu dire au Khalife comment avec le parrainage, le Sénégal va économiser des milliards de francs ‘

0
681

Cheikh Mbacké Sakho et son mouvement  » Macky moo gnu Gnor  » ont effectué samedi un périple à Touba, pour s’entretenir avec son guide, sur la nécessité qu’avait le Sénégal d’instituer le parrainage et de l’imposer aux futurs candidats de la Présidentielle. Il était accompagné de plusieurs membres du cabinet du Président Macky Sall. Face à la presse, le ministre conseiller chargé des Affaires religieuses s’est estimé satisfait des échanges avec Serigne Mountakha Mbacké Bassirou.

 » J’ai dit au Khalife que le Chef de l’État est toujours disponible à l’accompagner dans toutes les entreprises qu’il entreprend. Je lui ai aussi parlé de la loi sur le parrainage. Des gens étaient venus s’entretenir avec lui sur celle-ci lorsqu’il était à l’état de projet. Nous avons essayé de lui faire savoir comment avec cette nouvelle disposition le Sénégal va économiser des milliards. Il s’agira en effet d’annihiler les candidatures fantaisistes et de permettre aux Sénégalais de faire les meilleurs choix sans perdre énormément de temps.  »

Cheikh Mbacké Sakho de profiter de l’occasion pour brocarder le mouvement Y en a marre qui a , selon lui,  » lamentablement échoué  » en plus de se montrer de plus en plus ridicule.  » Si ce mouvement a le droit d’inviter les populations à sortir envahir les rues, pourquoi les chefs religieux n’auraient-ils pas le droit de demander à celles-ci de ne pas sortir de chez elles ? Il faut que les gens soient plus sérieux que ça !  » Il déplore, toutefois, les nouvelles diffusées depuis Touba faisant état de manifestations de jeunes.  »J’ai été surpris d’apprendre qu’à Touba des gens étaient sortis pour brûler des pneus. Cela ne s’est passé dans aucune autre cité religieuse. C’est regrettable et ces comportements ne devraient pas émaner de populations habitant une localité comme Touba.  »

Interpellé sur la dernière sortie d’Idrissa Seck, l’hôte de la cité religieuse n’usera guère du dos de la cuillère.  » Idrissa Seck marche politiquement à reculons. Il nourrit un grand espoir de devenir un jour Président de la République parce que raconte-t-on, un chef religieux lui aurait prédit un tel avenir. Ce qu’il ne sait pas c’est qu’il est déjà Président, mais d’un conseil départemental. Il perd son temps et sa salive pour rien. S’il ne fait pas attention, il risque de vieillir très vite par stress car le Président Sall sera réélu et dès le premier tour.  »

La délégation a déjeuné chez Sokhna Bali avant de faire cap sur Mbacké où Cheikh Mbacké Sakho a présenté ses condoléances à des responsables de l’Apr qui ont récemment perdu des proches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here