Affaires Khalifa, Barth et la Cos/23 : Ça promet « un déluge de feu » pour le Macky.

0
122

Alors que l’onde de choc de la condamnation du Khalifa Sall n’a pas  fini d’être amortie par les sénégalais et les Dakarois, submergés d’indignation, voilà que l’affaire Barthélémy est venue mettre de l’huile sur le feu d’un landerneau politique national  qui se prépare à l’opération Ninki Nanka.  L’opposition et de la Cos/23  se préparent à une riposte d’envergure pour venir à bout du régime herculéen du Président Macky. Et ce, en perspectives de la présidentielle de 2019.

Un Cocktail suffisamment explosif, c’est ce qu’on est tenté de dire de l’ensemble des actes politiques   arbitraires voire forcenés que le pouvoir de Macky ne cesse de poser pour faire passer ses desseins. En effet avec la montée d’adrénaline consécutive à la condamnation impromptue du maire de Dakar Khalifa Sall, et qui a valu aux Dakarois  de se terrer chez eux lors du défilé du 4 avril, l’affaire Barthélémy Dias épinglé pour outrage à magistrat et dont le délibéré est renvoyé au 17 avril prochain,  s’ajoute à la volonté aveugle du pouvoir de faire tout ce qui l’agrée. En toile de fond, le projet de loi portant sur le système de parrainage des candidatures dont l’objectif est d’éliminer de facto des adversaires coriaces du starting-block de la prochaine présidentielle ; mais aussi, le refus de nommer une personnalité indépendante en charge de l’organisation de la présidentielle. Autant de « principes démocratiques » dévoyés que l’opposition et la Cos/23 entendent mettre à profit pour rééditer un 23 juin bis. A l’évidence, cette plateforme regroupe toutes les organisations de la société civile, les forces travaillistes, les partis politiques et partagent la même vision et la même compréhension des principes démocratiques et républicains, aujourd’hui foulés aux pieds par le Président Sall et son régime ».En effet cette union des forces patriotiques, pour le respect de la souveraineté du peuple promet du feu au Président Macky et à son régime. Quant aux sénégalais qui fondaient beaucoup d’espoir sur la deuxième alternance démocratique dans leur pays, ils  ne savent plus à quel saint vouer leur  avenir démocratique !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here