« Nous allons disparaître si Macky Sall n’est pas réélu… »

0
170

Le Président Macky Sall tient beaucoup à sa réélection en 2019. Alors que son opposition projette une marche pour réclamer des élections démocratiques, le chef de l’Etat est déjà en pré-campagne. Samedi dernier, il a réuni au Palais les responsables de la mouvance présidentielle dans le département, les appelant à la mobilisation.

« A présent, le défi qui se pose devant nous, est l’élection présidentielle de février 2019 qui se pointe déjà l’horizon et qu’il conviendra de gagner, comme nous l’avons toujours fait ensemble en 2012. L’adversaire sera certainement plus féroce au vu des enjeux de ces joutes. Mais notre bilan, nos avancées et nos réalisations seront nos meilleurs avocats. Mieux encore, notre projet d’avenir pour le Sénégal reste notre meilleurs atout », a-t-il fait aux responsables de Bby.

Sur cette lancée, Macky Sall a invité les uns et les autres à oublier les Législatives de juillet 2017, qui sont à l’origine de beaucoup de problèmes et de se mobiliser pour sa réélection. « Le Président nous invite à dépasser l’épisode des Législatives et au travail collectif. Parce que s’il n’est pas réélu aux prochaines élections, compte tenu de tout de ce qu’il a comme projets et objectifs à réaliser pour le Sénégal, nous, avec tous ceux qui aujourd’hui occupent des responsabilités, allons disparaître. Et ça, il nous l’a fait comprendre », rapporte un responsable présent à la rencontre.

Pour l’occasion, tous ceux qui voulaient parler, ont pris la parole. La réunion qui a débuté à 16 pour finir à 23 heures, a été émaillée d’incidents. Car, certains responsables ont profité de l’occasion pour solder leurs comptes. Me Djibril War et le Professeur Arona Coumba Ndoffene Diopuf se sont donnés en spectacle. Le ton était tel que tous les responsables présents étaient étonnés de la virulence de leurs propos. Et ce, devant le Président Macky Sall.

actunet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here