Journée Délo Ndioukel Ak Sant Serigne Fallou Mbacké à Guédiawaye, organisé Par Serigne Seydou Sy, le Dimanche 08 octobre.

0
337

Journée Délo Ndioukel Ak Sant Serigne Fallou Mbacké à Guédaway Par S Seydou Sy journée culturelles dédiées au deuxième khalife général des mourides, Serigne Mouhamadou Fadl Mbacké (1888-1968) sera  tenu, dimanche 08 octobre , à Guédiawaye . Pour l’initiateur, Serigne Seydou Sy , c’est l’occasion de revenir sur les enseignements éloquents du très célèbre guide de Touba.

Selon le Touba infos, en organisant cette journée, Serigne Seydou Sy a jugé nécessaire d’exhorter la Ouma à un retour vers Dieu, par le biais des enseignements de Serigne Mouhamadou Fadl Mback . En effet, Serigne Fallou, de par sa mère Sokhna Awa Bousso, appartient à une famille de grands érudits qui a donné plusieurs imams à Touba. Serigne Fallou est né le 27 juin 1888 à Darou Salam, jour anniversaire de l’ascension du Prophète Mouhamet – (Psl). Le Magal Kazu Rajab (27ème jour dudit mois) qui marque sa naissance est un événement bien connu et célébré par des centaines de milliers disciples.

Serigne Fallou a été un grand érudit ; il a écrit plusieurs exemplaires du Coran pour son père et il a aussi été un grand sage qui éduquait les fidèles sans les vexer, parce qu’il le faisait avec humour et dans un bon wolof. Plusieurs de ses paroles sont encore utilisées comme des adages. Il était très généreux, bien qu’il a été le khalife général des mourides avec plusieurs milliards qui passaient par ses mains et la construction de la grande mosquée de Touba qu’il a poursuivie et (ou presque) achevée.

A son rappel à Dieu, il n’a laissé comme héritage à ses enfants que 800.000 FCfa, selon des sources. De lui, l’on retient le don de voir se réaliser toutes les prières qu’il formulait, comme s’il donnait des ordres aux éléments surnaturels. Il entretenait des relations très affectives avec les individus. Son mausolée est l’un des plus visités à la Grande mosquée de Touba. Sous l’ordre de son père et guide Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, il a fondé plusieurs villages : Ndindy (1913), Bogorel (1914), Mbepp (1930), Mérina Bobo (1932), Khayane (1938), Touba Mérina (1948), Nayroul Marame (1952), Alieu (lieu de retraite spirituelle – 1950), Touba Sourang (1961), Touba Bogo (1962). Il faut noter Sam Yabal, un village qui se situe après Touba Bélel, une localité fondée par son successeur Serigne Abdou Lahad Mbacké, troisième khalife général des mourides. Il a fondé le célèbre marché « Ocass », qui est un lieu attractif et joue un rôle économique de la ville sainte de Touba. La journée du 29 octobre a été marquée par la lecture du Saint Coran, des panégyriques du Prophète Mouhamed – (Psl), suivie de causerie sur la vie et l’œuvre de Serigne Fallou. Pour rappel, c’est dans la nuit du 6 août 1968 qu’El Hadj Mouhamadou Fallou Mbacké s’éteignit à Touba, plongeant ainsi le monde mouride et toute la Ouma dans une tristesse jamais égalée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here