Nouveau Gouvernement du Sénégal – Entrants et sortants : Le jeu d’équilibrisme de Macky

0
140

L’accouchement a été difficile mais il s’est finalement effectué. Entre des noms de politiques de renoms et faire confiance à ses hommes de main, le président de la République a décidé de jouer la carte de la continuité avec un petit jeu de chaise musicale. En effet, ils ont été plus d’une dizaine à changer de portefeuilles, huit à partir et huit autres à faire leur entrée dans l’attelage gouvernementale. Autres faits marquants, c’est la disparition des secrétaires d’Etat qui deviennent des Ministres délégués.

L’accouchement a été difficile mais il s’est finalement effectué. Entre des noms de politiques de renoms et faire confiance à ses hommes de main, le président de la République a décidé de jouer la carte de la continuité avec un petit jeu de chaise musicale. En effet, ils ont été plus d’une dizaine à changer de portefeuilles, huit à partir et huit autres à faire leur entrée dans l’attelage gouvernementale. Autres faits marquants, c’est la disparition des secrétaires d’Etat qui deviennent des Ministres délégués

Les surprises de ce nouveau gouvernement ont été les départs de Mankeur Ndiaye et Eva Marie Coll Seck qui étaient respectivement Ministres des Affaires étrangères et de la Santé et de l’action sociale. Ils ont ainsi été remplacé Sidiki Kaba qui a quitté le département de la Justice pour remplacer Mankeur Ndiaye qui depuis avril 2012 occupe ce poste. De même pour Awa Marie Coll Seck qui était aussi l’une des caciques du pouvoir en place en termes de longévité et de constance. La ministre de la Santé, de l’action sociale et de la prévention médicale a été remplacée par Abdoulaye Diouf Sarr qui est comme un «commando» du président de la République. Il lui confie souvent des situations difficiles comme il le fait souvent Makhtar Cissé DG de la Senelec.

Viviane Bampassy et Mansour SY, le binôme sacrifié

Trois autres départs et non des moindres, ce sont ceux Viviane Bampassy, ministre de la Fonction publique, Mansour SY, ministre du Travail et de la sécurité sociale et Yakham Mbaye, secrétaire d’Etat à la communication. En effet, le binôme Viviane Bampassy et Mansour Sy était souvent salué pour leur pragmatisme. Viviane qui est une administratrice civile réputée est respectivement remplacée par Abdoulaye Diop, désormais ancien Directeur général du Conseil des chargeurs (COSEC) et maire de Sédhiou, très discret et efficace selon ses proches. Tandis que Mansour Sy a cédé la place au nouveau secrétaire général du Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT). Ce poste a toujours été un quota politique occupé par ce parti. Pour les autres quotas politiques, il n’y a pas eu de changements par la configuration de l’appareil dirigeant est restée la même.

Khadim Ndiaye qui était dans le précédent gouvernement, ministre du NEPAD et de la bonne gouvernance a été tout simplement défenestré. Il est remplacé par Mbagnick Ndiaye qui a quitté le portefeuille de la Culture et de la Communication. Une autre personne qui n’est plus du gouvernement, c’est aussi Yakham Mbaye, secrétaire d’Etat à la Communication. Les postes de secrétaires d’Etat sont ainsi supprimer de l’architecture gouvernementale. Diène Faye secrétaire d’Etat à l’hydraulique a perdu par la même logique qui a eu raison du poste de Yakham Mbaye.

Ismaela Madior Fall et Abdou Latif Coulibaly en renfort dans le gouvernement

Parmi les nouvelles têtes, deux figures de proue de la scène publique s’illustrent. Il s’agit de Ismaela Madior Fall qui est un professeur de droit agrégé des universités, conseiller spécial du chef de l’Etat en charge des affaires juridiques. Il a hérité de la chancellerie. Le Constitutionnaliste devient ainsi Garde des sceaux, Ministre de la Justice en remplacement de Sidiki Kaba devenu Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’extérieur.

Abdou Latif Coulibaly a fait son come-back dans le gouvernement. Il a atterri au département de la Culture qui est redevenu un ministère plein. Abdoulaye Diop, désormais ancien Directeur général du COSEC bénéficie d’une promotion en faisant son entrée dans le gouvernement au poste de ministre de l’Emploi.

La journaliste Aminata Angélique Manga, Ndèye Saly Diop Dieng et Ndèye Ramatoulaye Gueye Diop sont aussi des novices parce qu’étant admis pour la première fois dans un attelage gouvernemental. Elles occupent respectivement Ministre de la Femme, de la famille et du genre, ministre de l’Economie solidaire et de la Microfinance, Ministre de la Bonne gouvernance.

Aissatou Sophie Gladima qui a été ministre dans le régime de Abdoulaye Wade intègre le gouvernement pour hériter des Mines et de la Géologie. Elle est coutumière de l’administration pour avoir dirigée des agences et des directions. Mame Thierno Dieng, il y a encore un suspens sur son identité et sa carrière professionnelle. Certains parlent de professeur, de médecin dermatologue, entre autres. Il a pris la place de Abdoulaye Bibi Baldé qui est aujourd’hui ministre de la Communication, des Postes, des TIC et des Télécommunication. Il devient, à cet effet, le ministre de l’Environnement et du développement durable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here