Touba , Prière de l’Aïd El Kébir : Le khoutba de l’Imam Serigne Fallou Mbacke .

0
468

Pour cette édition 2017, les fidèles Mourides ont honoré la prière de l’Aïd-El-Kébir sans le Khalife Général des Mourides absent des lieux. Serigne Sidi Mokhtar Mbacké et son porte-parole n’ont pas été aperçus sur les lieux.
Cela n’empêchera guère au Patriarche de Gouye-mbind de délivrer son message habituel. Par l’entremise de Serigne Fallou Abdou Khadre Mbacké, il commencera par se féliciter de la concorde qui a été notée dernièrement au Sénégal chez les musulmans dans la célébration des fêtes religieuses.  » Il a remarqué que ces dernières années, les musulmans jeunent et prient ensemble lors des fêtes de Tabaski, Korité et Gamou. Cela se justifie dès l’instant que les populations d’une même localité ont naturellement la possibilité d’observer en communion la lune.  » Le Khalife convoquera l’histoire liée à Ibn Abbas qui donne historiquement le droit à tout musulman de scruter le ciel et de s’accommoder à ce que lui offrent la vision et autres aléas.

Le Khalife d’accepter et d’inviter tout le monde à accepter le choix des autres de faire référence à d’autres enseignements.  » Que chacun sache​ que ceux qui n’ont pas fêté la Tabaski en même temps que nous ne reposent pas leur décision sur des bases acceptables !  » Il poursuit, tempérant les ardeurs des uns et des autres.  »Cette division ne mérite pas qu’on lui accorde des dimensions qu’elle ne mérite pas. Qu’elle ne soit pas poussée jusqu’à des proportions démesurées capables de créer la discorde ou le désordre. L’essentiel est de prier pour que Dieu accorde à chacun le sacrifice consenti.  »

Et à lui d’espérer des lendemains meilleurs.  »  Un jour viendra, l’un des groupes rejoindra l’autre estimant que son choix est plus judicieux ou qu’il se rende compte que c’est lui qui nageait quelque peu dans l’erreur. C’est à ce seul prix que nous pourrons maintenir la paix.  »

Il rappellera aux mourides que leur mission est de travailler au nom de Serigne Touba pour l’Islam avant de les inviter à respecter la cité religieuse et à ne jamais outrepasser les recommandations de Cheikh Ahmadou Bamba sur ses terres. Il a signalé que ses recommandations ne sont autres que celles prodiguées par l’Islam partout ailleurs. Il termine par prier pour les pèlerins et demander aux paysans de ne pas oublier de s’acquitter de la zakat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here