Retour de Wade – Comme en 2014 (photos)

0
488

L’ancien président sénégalais, âgé de 91 ans, est arrivé lundi en fin de journée à Dakar. Plus de deux ans après son dernier séjour au Sénégal, le voici de retour pour conduire la liste nationale d’opposition Manko Wattu Sénégal aux élections législatives du 30 juillet.

Son jet s’est posé aux environs de 16h20 sur le tarmac de l’aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar. Abdoulaye Wade en est descendu tout sourire, accompagné de son épouse, Viviane, et de son avocat et ancien ministre de la Justice, El Hadj Amadou Sall. Après cinq heures de vol en provenance de Paris, l’ex-président a été accueilli par quelques milliers de personnes massées aux abords de l’aéroport.

Une foule dense, composée de nombreux sympathisants et militants de sa formation politique, le Parti démocratique sénégalais (PDS). T-shirts à son effigie, pancartes avec sa photo, fanions jaunes et bleus aux couleurs du parti… Beaucoup arboraient fièrement leur soutien à leur mentor.

Une importante clameur a accompagné Abdoulaye Wade à sa sortie du salon d’honneur de l’aéroport. Debout à bord d’un 4×4, l’ancien chef de l’État, vêtu d’un boubou bleu-azur, a longuement salué ses supporters présents le long de la route le menant au siège du PDS, où il était ensuite attendu pour faire une déclaration publique.

Abdoulaye Wade, qui réside à Versailles, en banlieue parisienne, depuis qu’il a quitté le pouvoir en 2012, n’était plus revenu au Sénégal depuis un précédent séjour de quelques mois début 2015. Il y est aujourd’hui de retour pour conduire, à 91 ans, la liste nationale de la coalition d’opposition Manko Wattu Sénégal aux élections législatives du 30 juillet. Celle-ci regroupe le PDS et ses principaux alliés.

Gorgui est dans la place

Ce retour de « Gorgui » (« le vieux », en wolof) était annoncé depuis quelques jours. Sa garde rapprochée assurait qu’il serait présent à Dakar pour l’ouverture officielle de la campagne électorale, le 8 juillet. Il aura finalement fallu attendre deux jours supplémentaires – en raison, selon son entourage, d’une autorisation d’atterrissage qui aurait mis du temps à être délivrée par les autorités -, mais Abdoulaye Wade est bel et bien de retour pour mener campagne.

Lui-même l’avait personnellement annoncé le 7 juillet, dans une interview à la télévision sénégalaise Sen TV. L’ex-président y affirmait notamment qu’il avait accepté de conduire cette liste d’opposition aux législatives pour « redresser » le Sénégal, qui serait selon lui en état de « déliquescence » depuis l’élection de Macky Sall.

D’après les responsable du PDS, Abdoulaye Wade doit désormais conduire différents meetings à Dakar et dans quelques villes sénégalaises dans les jours à venir. L’ancien président est, par exemple, attendu à Touba et Tivaouane, les cités saintes des confréries mouride et tidiane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here